Posted on

Josef Sudek “Le monde à ma fenêtre” photographie noir et blanc au musée du Jeu de Paume

Le musée du Jeu de Paume est situé métro Concorde dans le parc des Tuileries. C’est 1000 m2 exposables, sur le thème de la photographie. Je me suis rendue au vernissage hier soir en exclusivité pour “Mydistrikt” ! L’exposition de Josef Sudek sera à la fin de l’année à Ottawa du 28 octobre au 19 mars 2017, pour le Canada, qui est à l’origine de sa réalisation. J’ai été totalement séduite par la finesse du travail de Sudek, visible au rez-de-chaussée du Musée. Il est poétique, étrange, graphique à la fois. Il présente des natures mortes et une multitude de paysages pris depuis chez lui ou depuis sa cour. Ce sont des petits formats, ce qui change de la tendance actuelle – et pour cause il est est né en 1896. Ses compositions et cadrages sont audacieux, la lumière maitrisée, dans le rendu des reflets et les transparences des surfaces, il est magique. Il va vivre âgé et travailler jusqu’à 80 ans, portant sur lui à jamais les stigmates de son regard de photographe avec un oeil gauche plissé. Avec un seul bras, après guerre, il continuera à développer lui même ses photographies et à porter sur l’épaule son lourd appareil photographique. Le musée du Jeu de Paume a une librairie entièrement dédicacé à la photographie à l’entrée. Un auditorium permet une programmation cinéma en lien avec les thèmes des expositions. Autres photographes exposés Guan Xiao, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige (contemporains libanais). Une petite cafétéria au milieu des étages. Ne m’a pas beaucoup inspirée, murs aveugles alors que belles baies vitrées sur le jardin des tuileries de l’autre côté.